Tulcea, le retour aux sources


Ca y est..encore une année passé sans avoir voyagé 3h en avion et 4h30 de route à travers les plus vieilles montagnes du monde pour arriver sur la plus jeune terre d’Europe: le Delta du Danube. Encore une année sans avoir ouvert la porte de « chez moi » à Tulcea. Pas facile d’y accéder, Dobroudja, ce mosaïque de civilisations qui n’est pas trop connu à l’international restera toujours un terre magique, le paradis des photographes, des archéologues et des amoureux de la nature. Une fois avoir mis le pied…difficile de ne pas revenir.

Retenue par des raisons professionnels, il ne me reste que cette page de blog pour partager mes émotions et pour vous inciter d’y aller à ma place. Allez-y découvrir les une des plus surprenante régions historique de la Roumanie, un univers naturel exceptionnel où l’éco-tourisme se développer d’un jour à l’autre, un potentiel touristique unique au monde. 

A très bientôt, 

Un vidéo réalisé par l’équipe Documediafilm

Sulina, hors des santiers battus I : Visiter Sulina c’est toucher le plus à l’est point de la Roumanie!


Source: Archive personelle

Bienvenue à Sulina!
Crédit photo: Archive personelle

Si j’ai décidé aujourd’hui de vous présenter et de vous inciter à visiter Sulina lors de vos prochains vacances, c’est parce que c’est un lieu que je tiens vraiment à coeur. Je partage avec vous mon petit coin de paradis où j’ai lié les plus fortes amitiés lors de mes camps d’écologie, où je traversait à pied deux kilomètres de steppe  pour arriver à la plage sauvage et à la Mer Noire. Je n’oublierai jamais  le soleil qui faisait brunir mes pieds en allant vers la plage, quand je passait à coté du cimetière marin le jour, puis la nuit, et que je saluais les capitaines…

Source: Archive personelle

Le réveil du soleil, Sulina 2012
Crédit photo: Archive personelle

Visiter Sulina c’est toucher le plus à l’est point de la Roumanie!

Vous serez les premiers à regarder le lever du soleil sur la plage… 

La Dobroudja, Dobrogea en roumain, représente une région de la Roumanie. C’est ici qu’on trouve les plus vieilles montagnes du monde, le massif  Măcin (467m) qui veille sur la plus jeune terre d’Europe: le Delta du Danube, un territoire en mouvement, le rendez-vous des oiseaux migrateurs d’Eurasie, un vieux carrefour de civilisations. En outre, Dobroudja est une des premières terres chrétiennes d’Europe.

Le littoral offre environ 60 km de côtes aux places de sable fin, des plages un peu trop fréquentées (Mamaia, Costinesti), des nuits très animées en haute saison, car les roumains sont friands de musique, adorent danser et passer la nuit dans les clubs du littoral. Certaines stations balnéaires sont aussi des stations thermales, grâce aux eaux et boues des lacs côtiers.

Au nord de Dobroudja se trouve le joyau de la région: le Delta du Danube. 

Son environnement remarquable, ses canaux,ses villages de pêcheurs isolés, sa faune riche et unique,ses traditions extrêmement bien préservés, cette impressionnante création de la nature qui continue, à ce jour, de prendre forme et de foisonner, est encore peu visitée et peu connue par les touristes étrangers.

Allons donc à la découverte de la Réserve de la Biosphère du Delta du Danube! 580 000 hectares couvrent le delta le plus important d’Europe après celui de Volga! C’est ici qu’après 2 857 km de voyage à travers l’Europe, le Danube termine son voyage, ses créations, et se jette avec satisfactions dans la Mer Noire.

En fait, les paysages époustouflants, extérieurement bien préservés , riches d’une flore et d’une faune si extraordinaires, si incomparables, que nul n’ouvrira jamais les bras assez pour parvenir à les décrire. C’est à vous de les découvrir et de voir comment des êtres humaines sont capables de vivre en relation très étroite avec la nature… Le Delta du Danube est un habitat humain unique et riche qui mérite d’être promu, connu et reconnu!

C’est pour cette raison que j’ai décidé partager avec vous mes expériences, de vous donner un avant-goût. Car la vraie Roumanie est bien loin des clichés que l’on peut entendre chaque jour! Mais libre à vous de juger si j’ai raison ou pas… d’ici là, à bientôt pour un prochain voyage, dans un prochain article!